NEWS DU TOURISME AU SÉNÉGAL
RETOUR MENU
Une école hôtelière sera bientôt implantée à Saly :

La Société d’Aménagement et de promotion de la Petite Côte (Sapco) a conclu un accord de partenariat avec l’Ecole hôtelière du Québec pour un projet de construction d’une structure de formation sur le site de Saly.

-En visite dans notre pays, au cours du mois d’août dernier, le directeur de l’Ecole hôtelière du Québec avait indiqué tout l’intérêt qu’il porte au projet qui doit aboutir à un centre de référence dans toute la sous-région ouest africaine, mais aussi un centre de profit. Le directeur de l’Ecole hôtelière du Québec a expliqué qu’un projet similaire, implanté dans son pays, a généré au niveau des produits de la vente (pâtisserie, hôtel, restaurant, etc.) plus de 1,2 million de dollars canadiens l’année dernière. M. Louis Dallaire, accompagné du représentant du cabinet architecte-conseil et de Moussa Sarr, un Sénégalais établi au Québec, a expliqué que le projet va construire une école hôtelière assortie d’un hôtel d’application permettant d’avoir en alternance un modèle d’apprentissage théorique et pratique pour lequel il aura une vraie clientèle. M Dallaire a déclaré que la formation est porteuse dans le domaine du tourisme qui est un secteur porteur surtout pour le marché canadien.

Le coût estimatif du projet est de 12 millions de dollars canadiens pour l’école et 15 millions de dollars canadiens pour l’hôtel d’application d’une capacité d’accueil de 150 lits. L’école de formation hôtelière de Saly aura une capacité de 400 étudiants en rotation annuelle et sa vocation sera internationale. Il est prévu, dans le moyen terme, de joindre dans le projet la construction d’un palais des congrès. Le directeur général de la Sapco, Ndiouga Sakho, s’est réjoui de l’entente avec les partenaires canadiens. Le Dg de la Sapco a indiqué que l’implantation de cette école de formation sur le site de Saly même, à proximité des hôtels, va régler le problème récurrent de qualification de la main d’œuvre qui oppose les populations locales aux promoteurs. Le profil sera mieux adapté au besoin du marché de l’offre d’emploi.

Après la visite de la station balnéaire de Saly et de nombreuses séances de travail avec le Dg de la Sapco, M. Dallaire a eu à rencontrer le ministre du Tourisme, Ousmane Masseck Ndiaye, et le directeur de l’Ecole nationale hôtelière du Sénégal.


MBAYE SARR DIAKHATE
Le Soleil - 02.09.03